Notre Bibliothèque sonore

 

Extraits d'oeuvres lus par

Samuel Légitimus

Témoins Baldwin: les Algériens à Paris dans les années 1950-1960 (part 1)

 

Lors de son premier exil à Paris (séjour qui dura de 1948 à 1957) James Baldwin, aspirant écrivain fauché et ne parlant pas un mot de français, a fréquemment vécu à Belleville au sein de la communauté algérienne ( "les Nègres de la France") Dans cet extrait du livre "Chassés de la lumière", lu par Samuel Légitimus, l'écrivain évoque les rapports des algériens avec les Français (surtout les représentants de l'ordre) au début des années 50 et il pressent dans ceux-ci le soulèvement imminent du peuple algérien.

 

Témoins Baldwin: les Algériens à Paris dans les années 1950-1960 (part 2)

 

Lors de son premier exil à Paris (séjour qui dura de 1948 à 1957) James Baldwin, aspirant écrivain fauché et ne parlant pas un mot de français, a fréquemment vécu à Belleville au sein de la communauté algérienne ( "les Nègres de la France") Dans cet extrait du livre "Chassés de la lumière", l'écrivain évoque la différence de traitement entre les Noirs-américains expatriés, les Africains et les Algériens.

 

 

 

LES INTERROGATIONS DE STAGGERLEE

 

Poème épique STAGGERLEE WONDERS de Jame Baldwin dans la traduction d'Hubert Nyssen et Philippa Wehle tirée du recueil e Jimmy's Blues sorti chez chez Actes Sud en 1985

 

ET MON CACHOT TREMBLA - Lettre à mon neveu à l'occasion du centenaire de l'EMANCIPATION

 

Cet essai qui, couplé à l'essai principal "Letter From a Region of my Mind" constituent l'ouvrage mythique "LA PROCHAINE FOIS , LE FEU" fut publié dans le numéro de décembre 1962 du magazine THE PROGRESSIVE.

 

Il se présente comme une lettre d'un oncle à son neveu, relégué au fond d'un ghetto, par «cette nation innocente». Les deux portent le même prénom. Ils sont noirs et confrontés «pour cette seule raison» à l'ennemi.  Les dominants construisent un monde rétréci pour les dominé(e)s et leur tendent un miroir pour que celles-ci et ceux-ci se découvrent en image diminuée, négative de ce qu'elles et ils sont. La dévalorisation insidieusement prend des habits dont le tailleur ne semble plus être ni le coupeur, ni le monteur ni le couturier.

 

 

Hommages/Tributes

Un rap créé lors de l'atelier "James Baldwin et Harlem" donné par Samuel Légitimus à Saint-Denis en 2007 - composé par le jeune Yassine Tadlaoui & Samuel Légitimus et chanté par Yassine ( alias Yaskow Gucci Ross)

Le jeune chanteur Ellis Gage interprète Some Days un poème de James Baldwin mis en musique par Steve Marzullo

 

 

.