TRIBUTE TO JIMMY par l'écrivain nigérian CHINUA ACHEBE (French & English)

J'ai vu combien il était facile de faire sourire Jimmy, et comment le monde, qu’il était condamné à habiter, lui déniait impitoyablement cette simple bénédiction.

Les principautés et les puissances ne tolèrent pas ceux qui interrompent le sommeil de leurs consciences. Qu'on ait pu tolérer de Baldwin qu'il le fasse pendant 40 ans relève du miracle. Excepté, bien sûr, qu'on ne l'a pas toléré de lui; il a payé chèrement chacun des jours de ces années, chacune des heures de ces jours...

Quel était donc son crime, pour que l'on transforme en homme de tristesse cet être habité par une âme tellement encline à sourire et être aimée? Ses exigences étaient si peu nombreuses et si simples...

Aussi longtemps qu'existera l'injustice, que celle-ci se trouve à l'intérieur de la nation américaine ou entre elle et ses voisins; aussi longtemps qu'un minuscule cartel de riches nations créancières se permettra de maintenir dans les fers de l'usure les autres nations; aussi longtemps qu'un tiers - ou moins - de l'humanité, mangera son content (et souvent plus!) tandis que les deux autres tiers - ou plus - vivront perpétuellement dans la faim; aussi longtemps que les Blancs, qui ne constituent qu'une simple fraction de la race humaine considéreront comme naturel, et même vertueux, de dominer, chaque fois et partout où ils se trouvent assemblés, la majorité arc-en-ciel ; et (le grief le plus ancien entre tous!) aussi longtemps que persistera la discrimination des femmes par les hommes, les mots de James Baldwin seront là pour porter témoignage, inspirer et élever la lutte pour la liberté humaine."

Chinua Achebe dans son éloge funèbre à James Baldwin le 7 décembre à la Cathédrale Saint-John The Divine de New York

(Après l'enterrement de l'écrivain, la famille de celui-ci a remis son porte-document à Achebe avec ces mots: "Nous pensons qu'il aurait voulu que vous l’ayez." Son discours lors de service commémoratif se révéla aussi efficace qu’émouvant; il attira une attention lucide sur les questions pertinentes dans l’œuvre de James Baldwin.

---------

"I saw how easy it was to make jimmy smile: and how the world he was doomed to inhabit would remorselessly deny him that simple benediction.

Principalities and powers do not tolerate those who interrupt the sleep of their conscience. That Baldwin got away with it for forty years was a miracle. Except of course that he didn't get away; he paid dearly every single day of those years,every single hour of those days.

What was his crime that we should turn him into a man of sadness, ths man inhabitedby a soul so eager to be loved and to smile? His demands were so few and so simple...

As long as a tiny cartel of rich, creditor nations can hold the rest on iron chains of usury; so long as one third or less of mankind eats well and often to excess while two-thirds and more live perpetually with hunger; as long as white people who constitute a mere fraction of the human race consider it natural and even righteous to dominate the rainbow majority whenever and wherever they are thrown together; and – the oldest of them all – the discrimination by men against women, as long as it persists; the words of James Baldwin will be there to bear witness and to inspire and elevate the struggle for human freedom.”

After Jimmy's death, his family gave his briefcase to Achebe with the words: “We think he would have wanted you to have it.” His memorial service speech was effective as well as affecting; it drew lucid attention to the cogent issues in the works of James Baldwin.

Featured Review
Tag Cloud