1488502_681343168565810_605311881_ntravaille.jpg
1464978_681343175232476_664898187_ntravaille.jpg
1473736_681343181899142_1166532920_ntravaille.jpg

Nothing Personal, le projet magistral de James Baldwin et Richard Avedon, enfin réédité chez Taschen

L'Amérique d'Avedon et Baldwin. En 1964, deux anciens amis de lycée cosignent un livre choc sur les paradoxes de la société américaine : Nothing Personal réunit les portraits noir et blanc du photographe de mode Richard Avedon, d'Eisenhower à Malcolm X, d'Allen Ginsberg à Marilyn Monroe, et le récit de l'écrivain new-yorkais James Baldwin. La réédition de cet objet culte s'accompagne d'un passionnant livret de photos inédites, où l'écrivain Hilton Als, qui a bien connu Avedon, raconte l'histoire de ce livre provocant dont l'actualité saute aux yeux. Sans allusion, de Richard Avedon et James Baldwin, Taschen, relié sous coffret, avec livret, 160 p, 59,99 euros. Sans allusion, de Richard Avedo

☆ ★*•. ¸¸.•*☆ 💖★*•. ¸¸.•*☆ ★💖★*•. ¸¸.•* Cadeau de Noël : audio rare en français - JAMES BALDWIN :

James Baldwin, alors âgé de 50 ans, profita de ce long entretien absolument PASSIONNANT - accordé à Éric Laurent en 1974 depuis sa maison à Saint-Paul de Vence - pour jeter un long regard en arrière. La première diffusion eut lieu sur France Culture les 9, 10, 11 et 12 juin 1975. Du roman en partie autobiographique, “Go Tell It on the Mountain”, paru en 1953, à “Harlem Quartet”, son dernier roman quelque peu apaisé, en passant par le théâtre, les multiples essais polémiques et politiques en faveur de l'émancipation des Noirs aux États-Unis, “La prochaine fois, le feu”, paru en 1962 et dont l'effet fut celui d'une bombe, lui valut une notoriété mondiale. L’œuvre polymorphe et inquiète de Bald

SUCCÈS TOTAL POUR LE WEEK-END JAMES BALDWIN LES 9 ET 10 DÉCEMBRE AU MUSÉE DE L'HOMME

Un WEEK-END JAMES BALDWIN grandiose et sans accroc au MUSÉE DE L'HOMME (qui a filé comme un charme), une équipe franco-américaine d'enfer et un public de rêve. Merci à tous. Merci à Karen Thorsen, Douglas K. Dempsey et Mathilda Legitimus-Schleicher pour leur partenariat (passé présent et futur) et leur présence tout au long de ce ce week-end de célébration de Jimmy. Merci à Dany Laferrière et Guy Bedos pour leur parrainage. Merci à Sébastien Quagebeur et Abdoulaye Gakou pour leur présence et leur efficacité dans la gestion des différents déplacements de scène (le timing était vraiment serré et ils ont assuré grave) Merci à Eléonore Bassop pour avoir si bien conduit les débats. (retro

ARTICLES RÉCENTS
VIDÉOS DU MOIS

Inédit!

 "SOME DAYS"

Poem by James Baldwin adapted into song by Renn Lee from "Paris-Sydney"

Images: 2007 French production

of The Amen Corner (Le Coin des Amen)

by James Baldwin translated into french by Marguerite Yourcenar - directed by Samuel Légitimus

 

 

 

 - JAMES BALDWIN - interview dans LE SEL DE LA SEMAINE de Fernand SEGUIN (Québec - 4 sept 1967)

Durée 1h

Il y a 53 ans - En septembre 1967, l'écrivain JAMES BALDWIN, natif des États-Unis, mais expatrié en France dès 1948, raconte sa vie et les aléas de la condition noire dans son pays d'origine. Il commente les récentes émeutes qui ont lieu dans plusieurs villes américaines depuis l'été. Il est entre autres question de son enfance à Harlem, des raisons qui l'ont amené à quitter son pays, de l'histoire des États-Unis, des raisons qui l'ont poussé à devenir écrivain, de l'attitude des américains blancs face aux Afro-Américains, de sa définition de la violence en Amérique et de la juste colère des Afro-Américains.

"ET MON CACHOT TREMBLA..."

 

Le 19 mai lors de la séance-débat autour de I AM NOT YOUR NEGRO au cinéma l'Arlequin Samuel Légitimus et Gladys Arnaud du Collectif James Baldwin lisaient le premier des deux essais qui constituent l’ouvrage le plus célèbre de Baldwin "LA PROCHAINE FOIS, LE FEU

 

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Google+ B&W

© 2014 by The Collectif James Baldwin. Proudly created with Wix.com